...que je n'avais pas ouvert mes livres de couture japonaise. Grand bien m'a fait.

Mercredi dernier bien installée devant mon feu de cheminée avec mon tricot, v'la't'y pas que je me dis "mais qu'est-ce que j'habille vendredi pour la fête au régiment ?" (les joies de la vie au milieu des militaires, on fête les Saints Patrons). Donc réflexion, envie d'une robe, envie d'avoir chaud, envie d'être féminine... faut dire que 95% de mes collègues seront en treillis !

Je fonc dans mon atelier, attrape mes livres de couture. Du simple, chic et rapide à faire... du japonais. Bingo, livre 52 des JCA, One Sewing Day Winter 2007, robe n°22. Ouverture de l'armoire à tissus, faire attention que rien ne me tombe sur la tête... ho un lainage marron pied de poule. Chaud, chic, simple, j'adore.

J'ai cassé le trop pied de poule par une ceinture haute noire au niveau de la couture de la jupe. J'ai rallongé les manches pour avoir des manches ballons et raccourci la jupe pour ne pas avoir l'air mémère. Et comme beaucoup disent, une robe si elle n'a pas de poches mais qu'est-ce qu'on fait de ses mains !! J'ai enlever quasiment 6 cm au dos, parce que le premier essai c'est avéré me faire un magnifique parachute dans le dos. Si j'ai eu plus de temps j'aurai fait des pinces dans le dos mais en un après-midi et une soirée tout en ayant 3 gosses à gérer j'ai pas pu faire mieux.

Résultat, je suis conquise, j'ai eu chaud même si j'ai subrepticement glissé un Thermolactil dessous...

11

12

13

14

Le lainage vient de chez Mondial Tissus, acheté l'hiver dernier et le tissu noir me restait de Cayenne. L'argument qui tue, "chéri, cette robe ne m'a rien coûté, je n'ai utilisé que du tissu de mon armoire à tissus !". En fait, je suis comme beaucoup, j'essaie d'écluser les stocks pour moins culpabiliser lorsque j'en achète d'autres...

facebookFPP